Paroles de Forgeron(e)s !

Tiphanie Schmitt

Le gras, c’est la vie !

 

Qui es-tu ?

Tiphanie Schmitt

Que fais-tu ?

À Valence depuis 8 mois maintenant, j’ai tout quitté pour me lancer dans de nouvelles aventures aussi bien professionnelles que personnelles !

Je suis issue d’études en négociation, management commercial et marketing. J’ai fait mon alternance en tant que commerciale terrain. Je me suis vite rendu compte que le relationnel avec les clients me plaisait plus que la vente pure. Je me suis donc orientée vers un poste de consultante e-commerce mode chez PriceMinister. J’avais pour mission d’aider et accompagner le développement des ventes de mes clients. Formée sur le tas, on me surnomme la « keeg », et oui, je suis loin d’être geek et ce que je fais pour les autres je ne le fais pas pour moi !
Continuant mon petit bout de chemin, j’ai évolué et je suis passée, après 3 mois au Japon au sein de la maison mère, Manager catégorie mode&maison. Mes missions : développer les ventes de mon portefeuille clients, augmenter les chiffres globaux et manager une équipe. C’est à ce poste que je me suis familiarisée avec les termes de SEO, acquisition, affiliation, adwords, etc. J’adorais mon travail, mais j’ai quand même tout quitté (zone de confort, boulot, salaire, amis, famille, etc.) pour m’installer à Valence et rejoindre mon chéri.

Avant d’arriver à Valence, je cherchais un poste dans le même domaine d’expertise, le télétravail n’étant hélas pas du tout compatible avec le poste que j’occupais. Après mûres réflexions et poussée par un client et mon entourage, je me suis décidée à créer ma boite : Valentti, une société de conseil en e-commerce !

Pourquoi le coworking ?

Me voici donc à Valence, au milieu du printemps, il fait beau, je me prends quelques semaines pour découvrir cette nouvelle ville, c’est top, je suis ravie !
J’adore cuisiner, j’en profite donc pour faire plaisir à mon entourage et passer des moments de partage autour de bons repas. Mais les journées passent et se ressemblent, je ne vois pas grand monde. Je remets en questions mes choix, même si je ne regrette pas ma décision et que j’ai du boulot, je me demande si ça va marcher… On me soumet l’idée de prendre des bureaux, pour sortir de chez moi, mais cela ne me permettra pas de rencontrer du monde. J’ai besoin de contact, de lien humain. Je finis par me lancer : je m’inscris dans une asso (la Jeune Chambre Économique de Valence) et je prends un abonnement à La Forge !

Venir à La Forge me permet donc de sortir de chez moi, de voir du monde mais également de me rapporter des affaires : depuis que je suis Forgeron(e)s, tout va mieux ! Cela m’aide à apprécier le retour à la maison et me donne un cadre de travail, une rigueur. Je rejoins des personnes agréables et on travaille. J’ai besoin de vie autour de moi pour travailler, je n’arrive pas à travailler seule chez moi. La Forge pour moi c’est une formule adaptée : je gère mes jours comme je le veux !